Skip to content

Des Fêtes Romanes incontournables

Oct/Nov/Déc 2019

Avec leur panache habituel, tout en voltiges, contorsions, suspensions et poésie, les Fêtes Romanes ont clôturé fin septembre leur 42 e édition. Déployé depuis une dizaine d’années autour de Wolubilis, à Woluwe-Saint-Lambert, le festival des Arts de la Rue y a trouvé une vraie identité. « On a maintenant atteint un bel équilibre entre les compagnies belges, les compagnies étrangères et les artistes en résidence », se réjouit France Deblaere, la programmatrice. « Un des éléments essentiels pour nous, c’est l’interaction entre les artistes et le public. On est très vigilants aussi à la qualité plastique des projets que nous sélectionnons. » Festives (par essence), interactives (par philosophie), les Fêtes Romanes se veulent aussi ouvertes sur le secteur associatif, comme en témoigne le travail mené avec des maisons des jeunes autour du projet participatif Tourdeban de la Compagnie Turnover. Le lien avec les habitants se joue aussi avec les ambassadeurs, ces bénévoles qui travaillent avant et pendant le festival pour guider le public et encourager les échanges avec les artistes. Les Fêtes Romanes, c’est aussi un programme d’une trentaine de résidences par an, ouvertes aux compagnies de cirque et d’arts de la rue – un accompagnement qui compte dans le secteur. Le succès croissant de ce programme de soutien dépasse même les frontières. Le Grand jeté, un duo acrobatique français, a pu présenter le fruit de sa résidence lors de la dernière édition, avec les envolées chorégraphiques de Répliques (photo). Pour les prochaines éditions, France Deblaere entend bien renforcer la création et l’accompagnement des artistes en leur donnant des outils toujours plus performants et professionnels. Inutile de préciser que le programme des 43es Fêtes est déjà bien amorcé. Rendez-vous en septembre 2020 !

Les Compagnies de Cirque bruxelloises à la loupe

Les Compagnies interrogées ont été jugées comme « Compagnies de Cirque bruxelloises » sur des critères mêlant objectivité et subjectivité : le siège social de l’asbl/vzw est à Bruxelles, les...

On the Road

Dans les bagages des nouvelles créations circassiennes, on trouve une harpe qui dialogue avec des balles de jonglerie, du thé servi à des inconnus, des balles de ping-pong qu’on s’échange...

20 ans et toujours la banane

En 1999, il y a tout juste 20 ans, le cirque était reconnu en Fédération Wallonie-Bruxelles. Un titre d’« art officiel » qui a aidé au développement et à la...

Dans le labo de Sanctuaire Sauvage

Peut-on faire « sentir » le cirque aux spectateurs par d’autres sens que la vue ? Depuis trois ans, le Collectif Rafale mène un laboratoire où les sons, les textures et les corps...

Europe goes circus

En prônant l’une comme l’autre « l’union dans la diversité », l’Europe et le cirque ont tout du couple idéal. Qu’en est-il en pratique ? Petit tour d’horizon de projets européens qui permettent...

L’alchimie : l’ingrédient secret des compagnies

Comme en amour, en amitié ou en famille, la longévité des liens au sein d’une compagnie repose sur un ingrédient essentiel : l’alchimie. Ce mot un peu mystérieux cache une réalité...

Une semaine intrépide

Gaëlle Coppée (Compagnie Scratch) écrit tout, en pattes de mouches, sur un calendrier fait main. Gaspard Herblot (Compagnie Airblow) s’organise sur son smartphone. Et Isabelle Dubois (Compagnie La Bête à...

Trois aventures à la loupe

Comment se choisit-on un nom ? Quels avantages y a-t-il à se structurer en compagnies ? Quelles contraintes, quels pièges aussi ? Pourquoi établir son siège et travailler à Bruxelles ? Voici quelques éléments...

Un Prix Maeterlinck pour La vrille du chat

Belle reconnaissance pour le cirque contemporain. Pour la quatrième année consécutive, les Prix de la Critique – qui portent désormais le nom de « Prix Maeterlinck » – ont associé…

Artiste, mode d’emploi

Pour traverser la jungle, l’explorateur vous recommandera la machette. Pour ne plus vous perdre dans les dédales juridiques de la profession artistique, vous voilà armés : le guide A comme…

Naviguez dans le numéro

L'auteur.e de l'article

Gilles Bechet

Gilles Bechet

Giles Bechet est journaliste freelance. Curieux de tout, il aime se perdre dans la culture, celle qui pousse en salle, sous chapiteau et dans les terrains en friche. Pour y rencontrer toutes sortes de gens, des gens qui voient, qui ont vu et qui font voir. Ou qui ne font rien du tout et le font bien.
Scroll To Top