Remettre le cirque au centre (culturel)

Jan/Fév/Mars 2019

Les artistes de cirque et les centres culturels ont assurément un point commun : ils mettent l’humain au cœur de leurs préoccupations. S’ils sont faits pour s’entendre, les deux univers se connaissent finalement peu. Pour remédier à ce défi plus structurel que philosophique, Asspropro (association des programmateurs professionnels) et Aires Libres (concertation des arts du cirque, de la rue et forains) ont proposé à chacun d’échanger lors d’une Rencontre professionnelle, au Centre culturel du Brabant Wallon, en novembre dernier. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le feu a pris : « Quand on ne se connaît pas, on reste mutuellement sur des clichés. La rencontre a permis une belle ouverture d’esprit : le cirque est un art multiple et bien vivant. Et je pense que les artistes ont pu mieux connaître nos réalités aussi », observe Alain Thomas, directeur du Centre culturel de Bertrix. « Le nouveau Décret sur les centres culturels nous enjoint de nous rapprocher des citoyens. Le cirque a l’avantage de rassembler un public qui ne franchirait pas nécessairement nos portes d’habitude », poursuit le directeur, convaincu que les défis techniques d’une programmation cirque peuvent être relevés « en se mettant ensemble pour faire avancer les choses ». Les centres culturels, comme les artistes, font face à un manque de moyen financier. « En découvrant les réalités de l’autre, on peut faire des propositions créatives et adaptées, notamment sur le terrain de la médiation », estime Nadine Renquet, la directrice d’Asspropro. « C’est important pour notre réseau de relancer une réflexion sur le cirque. Qu’est-ce que c’est ? Comment en parler ? Comment l’accueillir ? » Dans cet élan, une commission spécialisée « rue, cirque, forain » devrait être relancée au sein d’Asspropro.

 

Chaliwaté distingué par la SACD

Le cirque bisse aux Prix de la critique

XS confirme son goût du cirque

L’amour à bras-le-corps

Des espoirs devenus grands

10 bougies sur les pistes

Le cirque, cette autre famille

Irréductiblement lié à l’enfance, l’univers du cirque existe depuis toujours dans les livres jeunesse. Derrière certains clichés se cachent surtout de précieuses histoires de rencontres, des espoirs d’ailleurs, des vies...

Le cirque, source de cohésion locale

La formation aux arts du cirque peut être un formidable outil pédagogique pour créer du lien et de la convivialité. On s’est glissé dans les ateliers de Circus Zonder Handen...

L’école, un terrain d’exploration ?

Et si les écoles supérieures en arts du cirque étaient les premiers laboratoires, ceux qui permettent de chercher… et d’apprendre à chercher ? De nombreux lieux d’enseignements redoublent d’imagination sur ce...

Faut-il en finir avec la virtuosité ?

Dans une série de lettres passionnantes adressées aux artistes, Bauke Lievens, chercheuse, dramaturge et créatrice belge, invite le cirque à se libérer des disciplines et des agrès pour atteindre une...

Naviguez dans le numéro

L'auteur.e de l'article

Laurent Ancion

Laurent Ancion

Laurent Ancion est rédacteur en chef du magazine « C!RQ en Capitale ». Critique théâtral au journal « Le Soir » jusqu'en 2007, il poursuit sa passion des arts de la scène en écrivant des livres de recherche volontiers ludiques et toniques. Il est également conférencier en Histoire des Spectacles au Conservatoire de Mons et musicien.