XS confirme son goût du cirque

Jan/Fév/Mars 2019

Pour la 8e fois, le Théâtre National se prépare à une mue XXL baptisée… « XS ». Pendant trois jours, à la mi-mars, une avalanche de spectacles courts (de 5 à 25 minutes) s’étendra à tous les étages du bâtiment, mêlant les genres et les gens. Si l’on pourra joyeusement butiner au théâtre, à la danse et au théâtre d’objet, le cirque confirme sa présence musclée dans une aventure qui entend bien décloisonner les secteurs. « J’aime l’idée du mélange », indique Vincent Hennebicq, conseiller à la programmation du Théâtre National, qui dessine le menu avec le directeur Fabrice Murgia. Comme l’entendait Alexandre Caputo, parti diriger les Tanneurs, il envisage une programmation ouverte. « Le cirque peut apporter beaucoup aux autres arts de la scène. Ce sont des formes étonnantes, qui arrivent à soutenir un fond. Notre curiosité doit être permanente : le théâtre a tout intérêt à s’ouvrir, à mixer les disciplines, pour rester en mouvement et éviter la poussière ! » Et ça devrait bien balayer en effet avec les haches de One shot, le vélo acrobatiquement bavard du duo Dad is dead (Mathieu Ma Fille Fondation), la chaise indomptable de Pesadilla (Piergiorgio Milano) et le trapèze de Eymen, proche d’un art martial (Elodie Donaque et le piano de Fabian Fiorini). S’il s’agit ici de formes courtes déjà en tournée, XS n’oublie pas qu’il est un festival de création : « Dans les années à venir, on espère créer la rencontre entre jeunes artistes du cirque, de la danse, du théâtre, et pouvoir rêver des projets hybrides », note Vincent Hennebicq. « Un festival comme XS vise aussi à ouvrir des possibilités dans les imaginaires. »

Festival XS, les 14, 15 et 16/03/2019, au Théâtre National, à Bruxelles ; www.theatrenational.be

Tags :

Chaliwaté distingué par la SACD

Voilà plus de dix ans que la Compagnie Chaliwaté nous enchante sans mot dire, avec des spectacles à l’écriture singulière,…

Le cirque bisse aux Prix de la critique

Pour sa cuvée 2017-18, le jury du Prix de la critique, qui distingue chaque année les spectacles et personnalités les…

L’amour à bras-le-corps

Le cirque peut-il dire le temps qui passe, l’amour qui s’élance, se lasse, retrouve sa place ? Oui, et c’est un…

Des espoirs devenus grands

Au cœur de l’Eurométropole, La Piste aux espoirs est le sas circassien entre la Belgique et la France. C’est vrai…

10 bougies sur les pistes

On ne va pas chipoter : Hors Pistes est un focus plutôt qu’un festival. Pour le dixième anniversaire de l’aventure, les…

Le cirque, cette autre famille

Irréductiblement lié à l’enfance, l’univers du cirque existe depuis toujours dans les livres jeunesse. Derrière certains clichés se cachent surtout de précieuses histoires de rencontres, des espoirs d’ailleurs, des vies...

Le cirque, source de cohésion locale

La formation aux arts du cirque peut être un formidable outil pédagogique pour créer du lien et de la convivialité. On s’est glissé dans les ateliers de Circus Zonder Handen...

L’école, un terrain d’exploration ?

Et si les écoles supérieures en arts du cirque étaient les premiers laboratoires, ceux qui permettent de chercher… et d’apprendre à chercher ? De nombreux lieux d’enseignements redoublent d’imagination sur ce...

Faut-il en finir avec la virtuosité ?

Dans une série de lettres passionnantes adressées aux artistes, Bauke Lievens, chercheuse, dramaturge et créatrice belge, invite le cirque à se libérer des disciplines et des agrès pour atteindre une...

Coup de Rafale sur CircusNext

Parmi les opportunités dont rêve toute compagnie circassienne émergente en Europe, une sélection par la plateforme CircusNext occupe sans doute…

Naviguez dans le numéro

L'auteur.e de l'article

Laurent Ancion

Laurent Ancion

Laurent Ancion est rédacteur en chef du magazine « C!RQ en Capitale ». Critique théâtral au journal « Le Soir » jusqu'en 2007, il poursuit sa passion des arts de la scène en écrivant des livres de recherche volontiers ludiques et toniques. Il est également conférencier en Histoire des Spectacles au Conservatoire de Mons et musicien.