Le cirque bisse aux Prix de la critique

Jan/Fév/Mars 2019

Pour sa cuvée 2017-18, le jury du Prix de la critique, qui distingue chaque année les spectacles et personnalités les plus ébouriffants de la saison, a mis doublement le cirque à l’honneur. Strach, a fear song, du Théâtre d’1 Jour, a remporté le prix du « Meilleur spectacle de cirque ». « Je suis bien sûr très heureux et c’est important qu’un tel prix existe, même si on aimerait qu’il ait encore davantage de retentissement auprès des opérateurs culturels », souligne Patrick Masset, auteur et metteur en scène, avec son franc-parler habituel – il a d’ailleurs livré un discours aussi drôle que mobilisant, le soir de la cérémonie. Le jury salue un spectacle qui, sous son chapiteau intime, s’ouvre à l’art lyrique dans un généreux mélange de disciplines. Dans un genre complètement différent, Burning (Je ne mourus pas et pourtant nulle vie ne demeura) de l’Habeas Corpus Compagnie a lui aussi marqué la saison. Julien Fournier réussit un défi créatif surprenant : raconter la souffrance au travail, armé d’un texte fort donné en voix off, juché sur un plateau qui se place peu à peu à la verticale. Manipulations acrobatiques et projections vidéo innovantes complètent le langage scénique. Laurence Vielle reçoit le prix du « Meilleur auteur » pour le texte du spectacle, écrit à partir de témoignages. Une première à saluer pour un spectacle de cirque qui conquiert d’ores et déjà tous les publics. « Depuis Avignon, nous n’avons pas arrêté de tourner et on a encore beaucoup de dates prévues en France pour la saison 2019-20 », confirme son concepteur.

L’ensemble du palmarès : www.lesprixdelacritique.be

Tags :

Chaliwaté distingué par la SACD

Voilà plus de dix ans que la Compagnie Chaliwaté nous enchante sans mot dire, avec des spectacles à l’écriture singulière, forgée dans le théâtre physique et nimbée d’une grâce toute…

XS confirme son goût du cirque

Pour la 8e fois, le Théâtre National se prépare à une mue XXL baptisée… « XS ». Pendant trois jours, à la mi-mars, une avalanche de spectacles courts (de 5 à 25…

L’amour à bras-le-corps

Le cirque peut-il dire le temps qui passe, l’amour qui s’élance, se lasse, retrouve sa place ? Oui, et c’est un spectacle doux et délicat que le Théâtre Marni a la…

Des espoirs devenus grands

Au cœur de l’Eurométropole, La Piste aux espoirs est le sas circassien entre la Belgique et la France. C’est vrai pour tous les partenaires : les artistes, le public et les…

10 bougies sur les pistes

On ne va pas chipoter : Hors Pistes est un focus plutôt qu’un festival. Pour le dixième anniversaire de l’aventure, les Halles de Schaerbeek nous offrent 9 spectacles qui montrent toute…

Le cirque, cette autre famille

Irréductiblement lié à l’enfance, l’univers du cirque existe depuis toujours dans les livres jeunesse. Derrière certains clichés se cachent surtout de précieuses histoires de rencontres, des espoirs d’ailleurs, des vies...

Le cirque, source de cohésion locale

La formation aux arts du cirque peut être un formidable outil pédagogique pour créer du lien et de la convivialité. On s’est glissé dans les ateliers de Circus Zonder Handen...

L’école, un terrain d’exploration ?

Et si les écoles supérieures en arts du cirque étaient les premiers laboratoires, ceux qui permettent de chercher… et d’apprendre à chercher ? De nombreux lieux d’enseignements redoublent d’imagination sur ce...

Faut-il en finir avec la virtuosité ?

Dans une série de lettres passionnantes adressées aux artistes, Bauke Lievens, chercheuse, dramaturge et créatrice belge, invite le cirque à se libérer des disciplines et des agrès pour atteindre une...

Coup de Rafale sur CircusNext

Parmi les opportunités dont rêve toute compagnie circassienne émergente en Europe, une sélection par la plateforme CircusNext occupe sans doute la place du Graal. Ce label européen de cirque offre…

Naviguez dans le numéro

L'auteur.e de l'article

Gilles Bechet

Gilles Bechet

Giles Bechet est journaliste freelance. Curieux de tout, il aime se perdre dans la culture, celle qui pousse en salle, sous chapiteau et dans les terrains en friche. Pour y rencontrer toutes sortes de gens, des gens qui voient, qui ont vu et qui font voir. Ou qui ne font rien du tout et le font bien.