Coup de Rafale sur CircusNext

Jan/Fév/Mars 2019

Parmi les opportunités dont rêve toute compagnie circassienne émergente en Europe, une sélection par la plateforme CircusNext occupe sans doute la place du Graal. Ce label européen de cirque offre en effet un soutien et une visibilité de poids, fruit d’une collaboration entre 22 partenaires issus de 14 pays – dont l’Espace Catastrophe et le Circuscentrum pour la Belgique, récemment rejoints par Latitude 50. Cocoricoek ! Parmi les 12 projets de spectacles choisis, trois sont portés par des Belges : Familiar Faces, Grensgeval et le Collectif Rafale, ce dernier issu de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Comme Familiar Faces et quatre autres projets, Rafale hérite en outre du titre de « Lauréat », bénéficiant d’un soutien financier et d’une présentation publique d’une étape de travail en mars prochain, à Paris. « C’est un processus très impressionnant ! », confie Julien Pierrot, dont le collectif a visiblement décoiffé les jurés. « Il y a pas mal d’enjeux et donc de stress lors des sélections, mais nous sommes tellement heureux de pouvoir travailler dans de bonnes conditions. CircusNext est un label connu et reconnu, un réseau extrêmement porteur. » Soucieux d’une écriture singulière, CircusNext a trouvé avec cette jeune équipe la parfaite ambassade : leur spectacle Sanctuaire sauvage veut nous faire sentir le cirque par d’autres sens que la vue. « Tout est parti de quelque chose de très personnel, la cécité du père de Sonia et Cécile, membres du collectif », explique Julien. Un travail sensible de récolte de témoignages a conduit à l’élaboration d’une vision du monde par le son. Le spectacle ne sera pas réservé aux malvoyants : il s’adressera à tous. Plancher acoustique, capteurs, étoffes spéciales ou éléments défiant la vue forment une exploration qui veut « questionner nos sens ». À la mi-mars, le collectif présentera donc une étape de travail à Paris, au Théâtre de la Cité Internationale, devant un large public de (futurs) programmateurs venus des quatre coins du monde. La première du spectacle est prévue à Bruxelles, à l’automne prochain. Saison idéale pour les rafales !

Tags :

Chaliwaté distingué par la SACD

Le cirque bisse aux Prix de la critique

XS confirme son goût du cirque

L’amour à bras-le-corps

Des espoirs devenus grands

10 bougies sur les pistes

Le cirque, cette autre famille

Irréductiblement lié à l’enfance, l’univers du cirque existe depuis toujours dans les livres jeunesse. Derrière certains clichés se cachent surtout de précieuses histoires de rencontres, des espoirs d’ailleurs, des vies...

Le cirque, source de cohésion locale

La formation aux arts du cirque peut être un formidable outil pédagogique pour créer du lien et de la convivialité. On s’est glissé dans les ateliers de Circus Zonder Handen...

L’école, un terrain d’exploration ?

Et si les écoles supérieures en arts du cirque étaient les premiers laboratoires, ceux qui permettent de chercher… et d’apprendre à chercher ? De nombreux lieux d’enseignements redoublent d’imagination sur ce...

Faut-il en finir avec la virtuosité ?

Dans une série de lettres passionnantes adressées aux artistes, Bauke Lievens, chercheuse, dramaturge et créatrice belge, invite le cirque à se libérer des disciplines et des agrès pour atteindre une...

Naviguez dans le numéro

L'auteur.e de l'article

Laurent Ancion

Laurent Ancion

Laurent Ancion est rédacteur en chef du magazine « C!RQ en Capitale ». Critique théâtral au journal « Le Soir » jusqu'en 2007, il poursuit sa passion des arts de la scène en écrivant des livres de recherche volontiers ludiques et toniques. Il est également conférencier en Histoire des Spectacles au Conservatoire de Mons et musicien.