Hommage : Amélia Franck s’en est allée

Oct/Nov/Déc 2018

C’est une bien sombre nouvelle qu’on apprenait cet été. Après un long combat contre la maladie, Amélia Franck s’en est allée, à 34 ans. Originaire de Verviers, formée en Histoire de l’art et archéologie à l’Université de Liège, elle était entrée en 2007 au Service des Arts du Cirque, des Arts de la Rue et des Arts forains de la Fédération Wallonie-Bruxelles. D’abord assistante de Brigitte Mertens, elle dirigeait le service depuis 2010. Dès son arrivée à la Fédération, elle s’était prise de passion pour un secteur qu’elle découvrait et dont elle était devenue une ardente défenderesse : « Amélia était une grande passionnée d’arts, une grande lectrice, une grande voyageuse », confie Mallorie Duplouy, amie de l’unif qui l’avait rejointe en 2009 au Service de la Création artistique. « Elle se sentait investie d’une mission et voulait améliorer la situation du secteur cirque, rue et forain, qui reste l’un des ‘parents pauvres’ des arts de la scène. Elle organisait des rencontres, créait des outils d’analyse et de réflexion. Tout en restant calme, positive et très organisée, elle était très enflammée ! » Une passion qui nourrissait aussi son goût pour les voyages. Du Japon aux Etats-Unis, de la Bolivie à la Nouvelle-Zélande, Amélia Franck se faisait globe-trotteuse et décrivait ses séjours d’une plume joyeuse dans son blog « Les carnets de voyage de Miss A. ». Un magnifique périple interrompu beaucoup trop tôt. « Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie. C’est la vie qu’il y a eu dans les années. Je pars libérée pour mon plus long voyage… », a-t-elle écrit en guise d’aurevoir.

Tags :

LAURENCE BIBOT

Née à Bruxelles en 1968, Laurence Bibot se forme à la Kleine Academie, avant de rejoindre une foule de joyeuses aventures théâtrales, radiophoniques et télévisuelles : son humour fait des merveilles...

Valhalla Par la Compagnie Petri Dish

Split Par la Compagnie Scratch

One-shot Par la Compagnie One-shot

Famille choisie Par Carré Curieux, Cirque vivant !

Eymen Par Elodie Doñaque et Fabian Fiorini

COPYLEFT Par Nicanor de Elia

En Russie, des voyous à l’école de la liberté

CLOS, Cirque en boîte

Le trapèze fixe

Naviguez dans le numéro

L'auteur.e de l'article

Laurent Ancion

Laurent Ancion

Laurent Ancion est rédacteur en chef du magazine « C!RQ en Capitale ». Critique théâtral au journal « Le Soir » jusqu'en 2007, il poursuit sa passion des arts de la scène en écrivant des livres de recherche volontiers ludiques et toniques. Il est également conférencier en Histoire des Spectacles au Conservatoire de Mons et musicien.