Eymen Par Elodie Doñaque et Fabian Fiorini

Oct/Nov/Déc 2018

Certains spectacles sont des moments d’intériorité, où le spectateur, quel que soit son âge, est invité à faire silence en lui-même, tous sens éveillés. Eymen touche sans contredit à cette grâce, démontrant que le cirque n’est pas que vitesse, fulgurance et décharge d’énergie, mais peut aussi convaincre par sa lenteur et sa force retenue. Optant pour l’exigence plutôt que l’évidence, Elodie Doñaque poursuit cet objectif depuis près de 20 ans : son trapèze fixe danse à la lisière des genres, liant chorégraphie, cirque et musique, sans souci des frontières.

Eymen est un dialogue entre les notes d’un pianiste virtuose (Fabian Fiorini) et les mouvements lents et fluides d’Elodie Doñaque, qui ne touchera pas le sol durant la demi-heure du spectacle. Un dialogue que l’on l’a écouté (religieusement !) dans l’ancienne église de Berchem-Sainte-Agathe, lieu de fraîcheur et de calme évidemment idéal. « Luxe, calme et volupté », écrivait Baudelaire. Les mains du musicien dansent sur le clavier d’un grand piano noir, les gestes de la trapéziste se délient en écho ou en proposition. La radicalité de la forme pourra désemparer ceux qui attendent les cris et la fureur, elle comblera tous ceux qui veulent faire un voyage intérieur.

• Vu le 16/06 au Visueel Festival Visuel, à Berchem-Sainte-Agathe.

LAURENCE BIBOT

Née à Bruxelles en 1968, Laurence Bibot se forme à la Kleine Academie, avant de rejoindre une foule de joyeuses aventures théâtrales, radiophoniques et télévisuelles : son humour fait des merveilles...

Valhalla Par la Compagnie Petri Dish

Split Par la Compagnie Scratch

One-shot Par la Compagnie One-shot

Famille choisie Par Carré Curieux, Cirque vivant !

COPYLEFT Par Nicanor de Elia

En Russie, des voyous à l’école de la liberté

CLOS, Cirque en boîte

Le trapèze fixe

La Belgique fait son Cirque en Avignon

Naviguez dans le numéro

L'auteur.e de l'article

Laurent Ancion

Laurent Ancion

Laurent Ancion est rédacteur en chef du magazine « C!RQ en Capitale ». Critique théâtral au journal « Le Soir » jusqu'en 2007, il poursuit sa passion des arts de la scène en écrivant des livres de recherche volontiers ludiques et toniques. Il est également conférencier en Histoire des Spectacles au Conservatoire de Mons et musicien.