Vie professionnelle : press enter

Avr/Mai/Juin 2016

Que faites-vous aujourd’hui ?

 Un an après leur sortie d’école, que font les jeunes diplômés de l’Ecole Supérieure des Arts du Cirque ? Les réponses fusent du monde entier, hyperactives. Et si la promotion suivante vous intrigue, sprintez en mai prochain aux Halles de Schaerbeek pour découvrir les numéros d’« Exit 15 ».

María José Cazares Godoy (Mexique)

Un mois après « Exit », en juin 2015, le Cirque Monti (Suisse) m’a engagée pour sa nouvelle création. On a tourné jusqu’en novembre. Je suis revenue à Bruxelles, je me concentre sur la création du premier spectacle de la compagnie Naga Collective, que j’ai fondée avec Viola Baroncelli (qui a fait l’Esac avec moi), Jatta Borg et Mari Stoknes (diplômées du Lido de Toulouse).

Manuel Martinez Silva (Chili)

Après l’Esac, en octobre 2015, je suis revenu à mes racines, au Chili. Je donne des cours du nord au sud du pays et je tourne avec Circo Kalendero, la troupe avec laquelle j’avais commencé le cirque en 2009. Avec un ami (Gonzalo Fernández Ponce), nous travaillons intensivement à un spectacle de cirque et danse (tissu et mât). On espère être prêt pour la fin de l’année !

 Viola Baroncelli (Italie)

En juin 2015,  j’ai passé une audition pour la compagnie BabaFish/Petri Dish. Et j’ai été prise (youppiie!!). Le titre, c’est « Driften ». La première aura lieu en juillet au festival Zomer van Antwerpen. Entretemps, avec trois amies, on a créé le Naga Collective. On présente une première étape de « Persona » au festival « Courants d’airs », à Bruxelles, les 16 et 17 avril.

Jean-Baptiste André (France)

Ce que je fais aujourd’hui ? Festivals, cabarets, événements, tournées avec des cirques, spectacles de rue, tout est bon pour faire son numéro en public. Mais voici à quoi je consacre le plus de temps, huit mois après ma sortie de l’Esac : l’administration ! Un vrai artiste de cirque contemporain J Si c’est trop ennuyeux, je sors marcher un peu. Sur les mains, bien sûr…

Moa Karlsson (Suède)

Juste après mon diplôme, j’ai eu un accident, je me suis cassé la clavicule… Il a fallu du temps de récupération. À présent, je suis à Stockholm et je donne des cours de cirque pour gagner ma vie. J’ai moi-même repris des cours à mi-temps, très divers : des cours artistiques (jeu théâtral et face caméra) ou pas du tout artistiques (leadership et mathématiques) !

Lucas Zileri Mateos (Pérou)

Il y a un mois, j’étais au Pérou. J’en ai profité pour voir ma famille et mes amis, donner des stages et découvrir comment fonctionne le cirque là-bas. Je suis revenu à Bruxelles et je travaille la jonglerie avec des raquettes et des balles de ping-pong : je prépare le spectacle de rue que je vais jouer cet été en Italie avec ma compagnie Duo Dinamico Circo.

Robin Leo (Belgique)

En janvier, nous avons présenté notre duo de roue Cyr avec Jean-Baptiste André au Festival Mondial du Cirque de Demain, à Paris. Nous avons été récompensés par la médaille de bronze, ce qui offre une forte visibilité. Depuis, les propositions fusent. Je passe la plupart de mon temps derrière l’ordinateur pour répondre à ces sollicitations et organiser le planning !

 Rosa-Marie Schmid (Allemagne-Portugal)

Je suis basée à Bruxelles et je cherche à participer à un maximum d’auditions ! Je continue à travailler mon numéro de double corde et j’entame la création d’une forme courte pour les variétés et cabarets avec mon ami Nicolo Marzoli (diplômé de l’Esac en 2014). En parallèle, je donne des cours hebdomadaires de techniques aériennes à Circus Planeet, à Gand.

Jimmy Lozano Oyola (Colombie)

Je suis à présent basé en France, à Rouen, où j’ai rejoint la compagnie El Nucleo, formée par deux acrobates colombiens diplômés du CNAC. Aujourd’hui, nous entamons une troisième résidence-laboratoire de 20 jours en vue d’une nouvelle création prévue pour 2017. J’ai aussi l’occasion de donner des stages et formations, comme en août dernier à Barranco, au Pérou.

Diego Ruiz Moreno (Colombie)

On tourne comme des fous en France avec « Quien soy », de la compagnie El Nucleo. Je ne suis pas sur scène, j’assure la régie. Avec Jimmy Lozano Oyola et Cristian Forero Posada (deux amis de l’Esac), on travaille aussi sur la nouvelle création de la compagnie. À côté, je prépare un duo, une forme courte en main-à-main, pour tourner dès l’an prochain.

Lucia Granelli (Italie)

Depuis le mois de janvier, je tourne avec le spectacle « Man met hoed », mis en scène par Jakob Ahlbom et produit par la compagnie néerlandaise Boost. Si je suis diplômée comme spécialiste du mât chinois, je travaille ici comme voltigeuse de main-à-main et de banquine. La tournée est prévue jusqu’à la fin de l’hiver prochain. Pas le temps de s’ennuyer !

Tags :

Les chemins de la création

Comment s’écrit un spectacle de cirque ? Trois créateurs racontent leur parcours de création, des premières recherches jusqu’à la construction finale. Ce regard en coulisses démontre que si le cirque a...

Parler de corps à corps

Pour composer sa mélodie, le musicien agence des notes. Pour rédiger son roman, l’écrivain agence des mots. Qu’est-ce qu’on agence quand on fait du cirque ? Corps, mouvement et objet se...

Look(s) de Cirque

Le praticien du cirque est-il nécessairement habillé d’un pull en laine de lama et d’un sarouel ? Bien sûr que non. Aujourd’hui, le vêtement se décline au pluriel. Six circassiens bruxellois...

PIC PIC ANDRÉ

« Dès nos études en cinéma d’animation à La Cambre, le cirque a surgi dans nos films. On avait envie de…

Objectif Zinneke

Le 21 mai, la Zinneke Parade envahira Bruxelles. Pour l’instant, c’est dans les zinnodes que se prépare cet ambitieux projet…

Luc Petit

Propulsant les circassiens belges jusqu’en Asie, Luc Petit aime rêver en grand, où qu’il soit, sur la plaine de Waterloo…

Arnaud, le façonneur d’artistes

Coach acrobatique pour les spectacles de Franco Dragone, l’ancien gymnaste professionnel Arnaud Pauquet a passé six ans à Macao, en…

Le clown

Contrairement à l’humoriste, qui se moque de l’autre, le clown nous invite à rire de nous-mêmes. Une mission salvatrice, venue…

L’étincelle, (escar)bille en tête

Quelle étincelle peut allumer l’envie de créer un spectacle ? On trouve de tout : une idée, un mouvement technique, une rencontre, un espace scénique, un nouvel agrès, un état...

Naviguez dans le numéro

L'auteur.e de l'article

Laurent Ancion

Laurent Ancion

Laurent Ancion est rédacteur en chef du magazine « C!RQ en Capitale ». Critique théâtral au journal « Le Soir » jusqu'en 2007, il poursuit sa passion des arts de la scène en écrivant des livres de recherche volontiers ludiques et toniques. Il est également conférencier en Histoire des Spectacles au Conservatoire de Mons et musicien.