Skip to content

compagnie

Enquete Compagnies Espace Catastrophe © Marthymarthefly

Les Compagnies de Cirque bruxelloises à la loupe

Les Compagnies interrogées ont été jugées comme « Compagnies de Cirque bruxelloises » sur des critères mêlant objectivité et subjectivité : le siège social de l’asbl/vzw est à Bruxelles, les membres fondateurs habitent à Bruxelles, les artistes de la Compagnie se produisent et s’entraînent principalement à Bruxelles ou passent le plus clair de leur temps à Bruxelles. 46 Compagnies en activité (sur 50 répertoriées) ont participé à l’enquête.

L’alchimie : l’ingrédient secret des compagnies

Comme en amour, en amitié ou en famille, la longévité des liens au sein d’une
compagnie repose sur un ingrédient essentiel : l’alchimie. Ce mot un peu mystérieux
cache une réalité très pratique, où l’on prend le temps de s’écouter, de définir les rôles et
même de se disputer pour avancer.

Trois aventures à la loupe

Comment se choisit-on un nom ? Quels avantages y a-t-il à se structurer en compagnies ? Quelles contraintes, quels pièges aussi ? Pourquoi établir son siège et travailler à Bruxelles ? Voici quelques éléments de réponses dans ces trois portraits sous forme de cartes d’identité.

Sous le capot des compagnies

Pour créer et diffuser leurs spectacles, les artistes de cirque forgent des « compagnies ».
À Bruxelles, on en compte près de 50. Mais en fait, c’est quoi, une compagnie ?
Comment ça tient ensemble ? Pourquoi on s’y lance ? Sous le mot banal, c’est toute une
réalité de sensibilité et d’alchimie qui se révèle.

En famille Loïc ©DR

Transmettre en bonne compagnie

Scolaire, cadrée dans des manuels, la transmission est aussi empirique – et heureusement. Comment se passe l’échange des savoirs au sein des compagnies ou en famille ? La transmission s’y joue en sensibilité, au sein d’un écosystème qui dépasse le cirque pour toucher à la vie.

Scroll To Top